La respiration des enfants


La respiration de l’enfant

La respiration a évolué depuis sa naissance. Il a acquis la capacité de respirer par la bouche mais la respiration nasale reste encore très importante. En plus d’amener l’air aux bronches, les fosses nasales vont réchauffer, humidifier et filtrer l’air inspiré pour éliminer les poussières, polluants et microbes potentiellement importuns. A la surface des cellules de la muqueuse du nez battent de petits cils. Ils sont recouverts par une couche de mucus qui va agir comme un piège et emprisonner les polluants et pathogènes lorsque l’air est inspiré par le nez. En battant de concert, les cils vont peu à peu déplacer le mucus vers la gorge. Il  rejoindra ensuite l’estomac où l’acidité des sucs gastriques éliminera les pathogènes. C’est ce qu’on appelle le nettoyage ou clairance muco-ciliaire. Après son passage par les fosses nasales ou la bouche, l’air continue par le pharynx, le larynx, la trachée et les bronches : c’est l’appareil respiratoire. Son anatomie présente encore des particularités par rapport à celui d’un adulte. Il a évolué depuis la naissance et continuera d’évoluer jusqu’à la puberté.

LES GÊNES RESPIRATOIRES

En cas de rhume ou de rhinite, le passage de l’air est gêné sur son trajet. L’air ayant plus de mal à passer, la respiration de votre enfant est  plus difficile. On parle alors de dyspnée. Les gênes ont diverses origines : infections virales ou bactériennes. Les infections peuvent toucher : 

  • La muqueuse nasale avec parfois un défaut de clairance muco-ciliaire et provoquer la congestion et l’obstruction du nez.  L’enfant compensera alors en respirant par la bouche mais l’air inhalé ne pourra pas alors subir le nettoyage efficace des poussières, pollens, irritants et microbes.
  • Le pharynx et provoquer une pharyngite.
  • Le larynx et donner une laryngite.
  • Les bronches : c’est la bronchite.
 
La meilleure façon de prévenir ces gênes respiratoires est d’appliquer les mesures de prévention contre les infections respiratoires. Des gestes simples peuvent prévenir le rhume(1) :

Eviter le contact de votre enfant avec d’autres personnes malades et lui apprendre une bonne hygiène du nez aident à prévenir ces maladies.

  • Aérer souvent la chambre de votre enfant.
  • La température de vos pièces doit être comprise entre 18° et 20° pour éviter les atmosphères trop chaudes et sèches.
  • Penser à lui laver les mains régulièrement.
 

Physiomer®, un allié pour L'HYGIENE DU NEZ DE VOTRE ENFANT NOTAMMENT EN CAS DE RHUME ET RHINITE

Le lavage nasal quotidien avec Physiomer® Spray(2) fluidifie le mucus pour une élimination plus facile et un contact diminué des microbes et irritants avec la muqueuse. Ainsi, en participant au nettoyage muco-ciliaire, il peut limiter les infections par des virus ou des bactéries.
Physiomer® a vu son efficacité testé dans une  Etude réalisée auprès de 390 enfants âgés de 6 à 10 ans sur 12 semaines qui suivaient un traitement médicamenteux.(3)
 
Ce qui a été prouvé :

Physiomer® agit sur les symptomes du rhume (écoulement nasal, obstruction diminue l’incidence du rhume en :

  • Diminuant les symptômes grâce à un lavage nasal
  • Diminuant l’apparition de complications ORL
  • Diminution/ réduction de la prise de médicaments ( antalgique/ antipyrétique/ décongestionnant nasal)                 
  • Diminue l’apparition de récidives d’évènements ORL


(1) http://www.ameli-sante.fr/rhinopharyngite-de-lenfant/que-faire-en-cas-de-nez-qui-coule-ou-nez-bouché . Consulté le 01/10/2013
(2) Voir la notice d'utilisation Physiomer® Spray dans la rubrique "Toutes nos fiches conseils".
(3) Slapak I, Skoupa J, Strnad P, Hornik P. Efficacy of isotonic nasal wash (seawater) in the treatment and prevention of rhinitis in children. Arch Otolaryngol Head Neck Surg 2008,134:67-74.